Recherche dans le blog

TUTORIEL: acheter son premier serpent

Publié le : 04/09/2019 - Catégories : Bien débuter , TUTO Serpents , Tutoriels

Guide pour l’adoption de son premier serpent

 

Se lancer dans l'inconnu peut parfois être intimidant, toutefois adopter son premier serpent est un moment vraiment unique qui marquera votre vie de terrariophile ! Donc si vous êtes passionné et que vous voulez commencer cette belle aventure à écailles, vous trouverez ici un guide inspiré par notre propre expérience en tant qu’éleveurs spécialisés.

 

Couleuvre, python ou boa ?

 

Vous le verrez surement en naviguant sur notre site, il y a une multitude d’espèces disponibles. C’est un peu comme choisir entre un chien et un chat, certaines n’ont rien à voir les unes avec les autres !

Il y a plusieurs paramètres à prendre en compte.

 

Premier point : craignez-vous les serpents ?

-       Si oui en avez-vous peur ? Si la réponse est toujours oui, alors il faudra d’abord se familiariser avec ces animaux avant toute chose. Vous pouvez venir nous rendre visite pour vous faire une meilleure idée du caractère de ces animaux.

 

-       Si la réponse est non, un grand nombre de serpents feront de bons candidats !

 

Deuxième point : quel est votre objectif ?

-       Si c’est un serpent que vous voulez manipuler de temps à autres il vous faudra une espèce tolérante et peu sensible, vous avez du choix contrairement à ce que l’on pourrait penser ! Quelques exemples : Pantherophis guttatus, et Lampropeltis sp sont les plus détendus à la base, mais aussi Python regius (même s’il est plus timide que les autres il ne faudra donc pas abuser des manipulations).

Vous trouverez déjà un vaste choix de mutations différentes (multitude de colorations et marquages) au sein d’une même espèce, par exemple : visitez notre catégorie pour le serpent des blés afin de vous faire une idée.

Bien entendu, il y a d’autres espèces méconnues qui pourraient tout aussi bien convenir mais qui sont simplement moins courantes que d’autres ou bien qui souffrent d’une mauvaise réputation sans raison valable. Par exemple : Boaedon capensis, Pantherophis obsoletus ou Rhynchophis boulengeri. Gardez simplement à l’esprit que ces reptiles sont quand même différents et qu’il faudra se renseigner sur l’espèce pour voir s’il vous convient, rendez-vous sur nos fiches d’élevage pour commencer à prendre des informations !

 

-       Si c’est un serpent que vous souhaitez avant tout observer, alors vous avez le choix. Certaines couleuvres vont se montrer très actives en terrarium et passionnantes à observer, comme par exemple : Pituophis sp, ce genre de serpent très vif, parfois un peu bluffeur, n’est pas du genre à rester lové en permanence.

Les couleuvres asiatiques seront tout aussi intéressantes, exemple : Gonoyosoma oxycephalum, Elaphe bimaculata, Elaphe taeniura spp, … Visitez notre catégorie dédiée pour en savoir plus.

Finalement, tous les serpents seront accessibles à partir du moment où 1 : vous n’avez aucune appréhension et où 2 : vous souhaitez plus l’observer que le manipuler.

 

Un point spécial consacré aux Boa imperator et Boa constrictor

Ces serpents deviennent très massifs, mesurant en moyenne entre 1,7m et 2,50m selon le sexe, l’espèce et la localité.

Ils ne sont pas particulièrement « agressifs » (même si finalement aucun serpent ne l’est car une réaction défensive ne montre que de la peur et non de la « méchanceté », une notion inexistante pour les reptiles), par contre ils deviennent grands et, en cas d’erreur de votre part, une morsure peut engendrer une blessure douloureuse. Notre conseil : renseignez-vous au maximum car il leur faudra de la place et surtout un soigneur avisé. Vous pouvez prendre conseils auprès de nous à distance ou en venant nous voir au magasin Bebesaurus !

Toutefois, même si nous vous mettons en garde nous connaissons pas mal de gens qui ont choisi ce serpent pour débuter et qui s’en sortent très bien.

 

2.    L’environnement de votre reptile

 

Après avoir choisi votre serpent, il faudra définir quel type de terrarium vous allez choisir pour qu’il soit le mieux possible chez vous. Là aussi, plusieurs paramètres seront à prendre en compte …

 

-       Son âge et donc sa taille

Si le serpent que vous avez choisi est un juvénile (bébé), il faudra considérer le fait qu’il est surement très petit et qu’il peut donc stresser ou s’échapper facilement d’un terrarium pour serpent adulte ! Par exemple : si vous placez un bébé serpent des blés dans un grand terrarium avec des vitres à glissières il y a de gros risques pour qu’il passe entre les vitres, même si cela peut sembler surprenant ce sont les rois de l’évasion ! Attention donc à ce critère. De plus, nous préférons installer les bébés serpents dans un terrarium de taille plus modeste. Exemples : 30X30x25cm pour un jeune Pantherophis guttatus et 60x45x45 pour un jeune python royal).

Petite précision : vous n’êtes pas à 5 centimètres près mais c’est un principe qu’il faut comprendre pour éviter tous problèmes. Les serpents ont généralement peur s’ils sont mis trop petits dans de gros volumes et peuvent arrêter de se nourrir, ce qui pose une difficulté supplémentaire. Bien sûr, on ne dit pas que c’est systématique, parfois certains spécimens ou même certaines espèces tolèreront très bien de vivre d’emblée dans un grand terrarium.

 

-       La matière du terrarium 

Un élément qu’il faudra étudier pour choisir le terrarium idéal est le biotope de prédilection de l’animal. Si vous avez par exemple un jeune Rhynchophis boulengeri et qu’il vous faut l’arroser chaque jour pour qu’il boive, choisissez une matière qui résiste à l’eau ; cela exclu donc le bois (même verni ou recouvert de plastique il peut finir par fissurer et pourrir au bout de quelques années). Vous pouvez vous tourner vers des matières plus durables dans le temps comme le verre ou le PVC. Pour notre part nous utilisons ces deux types de terrarium avec succès.

Par contre, si vous avez par exemple un serpent des blés, vous n’aurez pas besoin de maintenir une atmosphère légèrement humide au contraire et donc n’importe quelle matière conviendra.

Contrairement aux idées reçues : le verre n’empêche pas l’animal de se chauffer tant qu’il a le choix, consultez cet article sur les différents modes de chauffage pour en savoir plus.

En bref : renseignez-vous sur les besoins de l’espèce que vous préférez, nous pouvons vous aider pour cela.

 

3.    Le budget

 

Budget pour l’animal et son installation

Cette réflexion sera inévitable car, vous le constaterez, le prix des animaux peut varier du simple au triple. La raison ? Plus un animal sera rare et difficile à élever ou à trouver, plus son prix sera élevé. Sur notre boutique en ligne vous trouverez des reptiles à tous les prix.

L’installation sera aussi plus chère si le serpent est de grande taille adulte, forcément les terrariums plus grands nécessitent plus de budget que les petits. Pour voir la taille des terrariums recommandés consultez nos fiches d’élevage.

 

Un autre point à noter : si vous prenez un bébé gardez à l’esprit que vous commencerez d’abord avec un terrarium de petite taille qu’il vous faudra changer par la suite, cela rentre aussi en compte dans le budget. Bien sûr vous pouvez aussi le construire mais là le prix dépendra de votre fournisseur.

 

Lisez nos quelques « Tuto matériel » ici, en ajoutant les produits au panier vous vous ferez une idée du prix global.

Sachez aussi que nous proposons le paiement en plusieurs fois en ligne ou en boutique !

 

• Budget nourriture

Pour l’alimentation de l’animal : un serpent mange une souris de temps en temps (une fois adulte) donc ce n’est pas vraiment conséquent. Cela représente en moyenne 5/6€ par mois.

 

• Budget vétérinaire ?

Vous n’avez pas de « visite obligatoire » avec vaccins et contrôles, par contre si votre animal est malade il faudra voir un spécialiste. Les maladies chez les reptiles sont généralement causées par une maintenance pas adaptée ; renseignez-vous au mieux et vous n’aurez pas de problème !

 

En conclusion

 

Acheter son premier serpent n’est certes pas une mince affaire mais ce n’est pas non plus si difficile que ce que l’on pourrait vous faire croire ! Il y a quelques points à intégrer concernant les réels besoins de votre animal : le chauffage, le gradient thermique, l’alimentation, les manipulations, … Sachez que nous sommes là pour vous renseigner avant, pendant et après votre achat pour que nos clients soient pleinement satisfaits de leur premier animal.

Un des pièges les plus fréquents est de partir dans les extrêmes en voulant bien faire comme par exemple : installer 2 chauffages en craignant que l’animal ait froid ou bien sortir le serpent du terrarium pour le nourrir dans une boite, mais pour ces derniers points nous vous écrirons un article sur les idées reçues en terrariophilie !

Partager ce contenu

Suivez-nous sur Facebook