Recherche dans le blog

Fiche d'élevage Varanus similis - Varan arboricole tacheté

Publié le : 09/12/2019 - Catégories : Fiches d'élevage , Fiches lézards , Varanus similis

Nom vernaculaire : 

Varan arboricole tacheté

Nom scientifique : 

Varanus similis (Mertens, 1958)

 

Répartition :

Varanus similis est présent dans la partie tropicale du nord de l’Australie : depuis le nord de Treachery Bay jusqu’à la partie centrale du Queensland et plus au nord par le Cape York. On le retrouve aussi dans les îles du détroit de Torres jusqu’au sud de la Nouvelle-Guinée Papouasie.

Habitat et mœurs :

Le varan arboricole tacheté occupe les forêts tropicales de la péninsule du Cape York et également les forêts sclérophylles* dans le reste de son aire de répartition.

Cette espèce a été retrouvée vivant principalement en hauteur, mais aussi au sol à la recherche d’insectes, d’araignées ou même de petits scinques. Ces varans dorment occasionnellement derrière les grosses écorces ou les trous des troncs d’arbres.

Description / Particularités : 

Ce varan arboricole fait partie du complexe V. timorensis, il est l’une des plus petites espèces avec une longueur totale d’environ 65cm. Il arbore des ocelles foncées et brillantes sur un fond de robe grise. Ces ocelles sont souvent organisés en 6-8 bandes qui alternent avec des écailles brillantes formant de fins rubans entre chaque bande. Tous les individus présentent une bande temporale noire. Sa queue fait 1,5x sa longueur museau-cloaque.

Espérance de vie : environ 20 ans

Mode de vie sociale : Varanus similis est solitaire mais peut être facilement maintenu en couple : nous recommandons de toujours garder la possibilité de séparer les animaux, comme par exemple après une ponte pour permettre à la femelle de se reposer.

Mode de reproduction : ovipare.

 

Maintenance :

Ce varan assez timide au début et arboricole devra être placé dans un terrarium composé de cachettes, assez grand, et surtout présentant de l’espace en hauteur composé de branches et troncs creux en chêne-liège (le liège ne pourrissant pas il est le candidat idéal en terrarium humide). Nous recommandons au minimum 90x45x90cm pour un couple et 60x45x90cm pour un individu seul. Le terrarium devra être bien ventilé.

Nous utilisons de la chips de coco en guise de substrat (voir en bas de page les produits conseillés) car elle absorbera facilement les vaporisations. Ces dernières devront être quotidiennes pour faciliter la mue de l’animal et lui permettre de boire. Un bac d’eau changé régulièrement est aussi indispensable.

La température ambiante sera de 25°C, avec un point chaud à 35°C créé à l’aide d’une ampoule chauffante imitant la lumière du soleil (produits adaptés en bas de page).

Le rayonnement UVB est indispensable, un tube fluorescent de 5 ou 6% placé sur toute la longueur du terrarium sera largement suffisant.

Alimentation : 

Varan insectivore et carnivore, il sera nourri avec des insectes et occasionnellement de jeunes rongeurs. Les proies, correctement nourries, doivent être recouvertes de calcium, un apport de vitamines est possible, une fois tous les 15 jours.  

Protection : 

Cette espèce est classée en annexe II de la Convention de Washington (CITES) et en annexe B du règlement européen (UE). Les individus sont obligatoirement identifiés et enregistrés sur le fichier i-fap.

Afin de préserver la vie sauvage, l'animal dont vous venez de faire l'acquisition ne doit pas être relâché dans le milieu naturel

© Cette fiche d'élevage est protégée par des droits d'auteur. Toute reproduction, même partielle, est interdite.

 

Référence : Bernd Eidenmüller. Monitor lizards, natural history, captive care & breedings. Edition Chimaira. Frankfurt am main 2007. 176p

*Sclérophylles : se dit d’un feuillage persistant, composé de petite feuilles épaisses et dures.

Partager ce contenu

Suivez-nous sur Facebook