Recherche dans le blog

Fiche d'élevage Varanus glauerti - Varan des roches de Kimberley

Publié le : 23/07/2019 - Catégories : Fiches d'élevage , Fiches lézards , Varanus glauerti

Nom vernaculaire : 

Varan des rochers de Kimberley

 

Nom scientifique : 

Varanus glauerti Mertens, 1957

 

Répartition : 

L’aire de répartition de V. glauerti est assez restreinte : on le trouve dans l’extrême nord de l’Australie occidentale, dans la région de Kimberley, et dans une petite zone contiguë du Territoire du Nord, au-delà de la frontière qui sépare les deux états australiens, ainsi que dans les îles côtières limitrophe.

 

Habitat et mœurs : 

Ce varan est essentiellement inféodé aux milieux rocheux : sur les parois verticales, les gorges et les escarpements de son biotope ainsi qu’entre les rochers et les formations pierreuses, il chasse ses proies et trouve un abri pour la nuit ou pour fuir les prédateurs. S’il est inquiété, il peut aussi se réfugier sur les arbres, ou dans leurs cavités. Dans sa zone de distribution le climat est tropical et caractérisé par la mousson qui divise l’année en une saison pluvieuse, de novembre à mars, et une saison sèche. La saison des pluies et aussi celle avec les températures les plus hautes, 38°C le jour et 25°C la nuit ; pendant la saison sèche les températures sont plutôt de l’ordre de 25°C le jour et 15°C la nuit.

 

Particularités : 

Ce magnifique varan de taille moyenne mesure environ 75-80 cm de longueur totale, 19-23 cm de longueur museau-cloaque. La queue est donc très longue, 1,8 à 2,7 fois la longueur museau-cloaque. Les membres sont fins et longues, ainsi que le cou. La tête triangulaire et pointue est aplatie dans le sens dorso-ventral. Sa morphologie élancée lui donne une allure élégante et svelte.

La pigmentation du corps est rosâtre, rougeâtre ou marron-brique avec des grands ocelles gris à vert olive alignées en bandes transversales. Une ligne temporale noire s’étend de l’œil jusqu’au-dessus de l’ouverture auriculaire. Sur la queue il y a une alternance de bandes noires et blanches tandis que les membres présentes des bandes de spots blancs sur fond noir.

 

Maintenance : 

Pour maintenir ce varan très actif et curieux, il est nécessaire de prévoir un terrarium relativement grand, 90 x 60 x 100 au minimum. Des pierres, souches ou écorces de chêne-liège placés en vertical lui permettront de se dépenser et de se cacher. Le rayonnement UVB est indispensable, un tube "néon" UVB permettra d'obtenir une bonne luminosité dans tout 'espace du terrarium (10 ou 12%). Les températures varieront entre 30°C du côté chaud, avec 40°C sous le spot, et 25°C du côté froid. Un spot halogène suffira si le tube fournit déjà des UVB. 

 

Alimentation : 

En milieu naturel il se nourrit de criquets, araignées, cafards, chenilles, petits lézards et œufs de lézards. En captivité il sera nourri avec grillons, criquets, fœtus de souris et blattes.

 

Protection : 

Cette espèce est classée en annexe II de la Convention de Washington (CITES) et en annexe B du règlement européen (UE).

Partager ce contenu

Suivez-nous sur Facebook