Recherche dans le blog

Fiche d'élevage Sternotherus carinatus - Cinosterne caréné

Publié le : 24/07/2019 - Catégories : Fiches d'élevage , Fiches tortues , Sternotherus carinatus

Nom vernaculaire : 

Cinosterne caréné (Tortue aquatique)

 

Nom scientifique : 

Sternotherus carinatus (Gray, 1856) anciennement Kinosternon carinatum

 

Répartition : 

La tortue aquatique Cinosterne caréné se rencontre uniquement dans le sud-est des États-Unis, sur un territoire qui s’étend de l’extrême sud-ouest de l’Alabama à travers le Mississipi méridional, la Louisiane, le centre-sud de l’Arkansas, le sud-est de l’Oklahoma jusqu’au Texas centre-oriental.

 

Habitat et mœurs : 

Le cinosterne caréné vit dans les eaux stagnantes, dans les rivières à cours lent, les marais et les marécages… d'une manière générale, les milieux humides peu profonds, à faible courant, au fond boueux et dotés d’une abondante végétation aquatique représentent son habitat de prédilection. Cette tortue aquatique est active de mars à novembre. Elle arrête de s’alimenter si la température est inférieure à 13°C ou supérieure à 35°C. De décembre à mars elle hiberne dans des cavités proches de l’eau ou dans la vase au fond de l’eau. En général, elle hiberne quand la température de l’eau avoisine les 10°C. En été, elle se retire dans les eaux plus profondes et plus fraîches.

 

Particularités : 

Sternotherus carinatus est une tortue aquatique de petite taille qui mesure 16 cm de long. Sa carapace tectiforme (en forme de toit) est sans nul doute sa principale caractéristique morphologique : sa dossière fortement carénée peut en effet former un angle à 100° (vue de face, sa carapace est triangulaire). La pigmentation des écailles de la dossière est grisâtre à marron clair à jaunâtre avec des points ou des zébrures rayonnantes noirs ; les écailles sont également bordées de noir. Toutefois, avec l’âge les couleurs deviennent de plus en plus ternes et/ou foncées. Le plastron cruciforme est composé de 10 écailles jaunâtres à beige-orangés ; l’écaille gulaire est absente. Les membres, la queue et le cou sont gris à marron ou rosâtres avec des petits points foncés. Des rayures noires ornent la mâchoire. La tête est large, le bout du museau est pointu, tubulaire, et deux barbillons sont présents sur le menton. Les yeux noirs sont cerclés par une couleur claire. Le cou, relativement long et massif, est étiré par l’animal pour respirer à la surface. Les pattes courtes sont terminées par des pieds palmés. Le dimorphisme sexuel est nettement marqué : le mâle a la queue plus longue et épaisse à sa base, l’ouverture cloacale plus éloignée de l’échancrure anale et des écailles rugueuses à l’intérieur des cuisses. De plus, les mâles adultes ou âgés possèdent une tête beaucoup plus massive que celle des femelles. En revanche, il n’y a pas de différence de taille entre les deux sexes. En captivité, son espérance de vie est de plus de 20 ans.

Mode de vie sociale: solitaire mais peut vivre en groupe

Mode de repduction: ovipare

 

Maintenance : 

Cette espèce sera maintenue dans un aquaterrarium relativement grand, 100 x 50 cm au minimum, aménagé avec une plage sur 25% de la surface. Une bonne épaisseur de sable sur le fond permettra à la tortue de s’enterrer si elle le souhaite. Cette tortue aquatique n’est pas une bonne nageuse, elle préfère marcher sur le fond où on aura installé des cachettes et/ou des souches imputrescibles dans lesquelles elle pourra s’abriter. Il faut prévoir une hauteur d’eau de 20 cm environ de sorte que l’animal puisse respirer en s’appuyant sur ses pattes postérieures ; ou alors il est conseillé de fournir des points d’appui s’approchant de la surface. La température de l’eau sera d'environ 24°C. Au-dessus de la plage, une lampe fournira un point chaud de 27-29°C. Une bonne luminosité et le rayonnement UVB sont indispensables. Il est également possible de l’élever l’année durant dans un bassin extérieur. Elle ne craint pas le gel à condition que son bassin soit correctement aménagé : grand bassin, peu profond, comportant au moins un gros tiers de sa superficie planté d’une abondante végétation aquatique dans laquelle les tortues aiment s’y réfugier et hiberner.  

 

Alimentation : 

En milieu naturel, cette tortue omnivore se nourrit d’insectes, crustacés, mollusques, amphibiens, charognes et végétation aquatique. Elle s’alimente de préférence au fond de l’eau, soit en allongeant son cou pendant qu’elle marche dans la vase soit en sondant avec sa tête la boue, le sable ou la végétation en décomposition. En captivité, le cinosterne caréné accepte des végétaux (salades, luzerne, pissenlit…), des poissons [(truite, saumon, lotte… éviter les poissons comme les sardines, éperlans, harengs ou poissons rouges qui contiennent de la thiaminase (ou antivitamine B1) qui bloque l’assimilation de la vitamine B1], des mollusques (escargots), des crevettes fraiches, des vers de terre, des vers de vase.... En complément, il est judicieux de lui proposer des granulés de qualité (Zoo Med ou Komodo) pour tortues aquatiques; ces granulés très complets sont composés différemment selon qu’ils soient destinés aux adultes ou aux juvéniles. Il faudra nourrir les jeunes chaque jour. 

 

Protection : 

Aucun statut de protection internationale.

Afin de préserver la vie sauvage, l'animal dont vous venez de faire l'acquisition ne doit pas être relâché dans le milieu naturel

© Cette fiche d'élevage est protégée par des droits d'auteur. Toute reproduction, même partielle, est interdite.

Partager ce contenu

Suivez-nous sur Facebook