Fiche d'élevage Bogertophis subocularis (Serpent ratier du Trans-Pecos)

Publié le : 06/11/2017 21:15:07
Catégories : Fiche Bogertophis subocularis (Serpent ratier du Trans-Pecos) , Fiches Serpents

Fiche d'élevage Bogertophis subocularis (Serpent ratier du Trans-Pecos)

Nom vernaculaire : 

Serpent ratier du Trans-Pecos

 

Nom scientifique : 

Bogertophis subocularis (Brown, 1901) anciennement Elaphe subocularis

Voir nos disponibilités

 

Répartition :

On rencontre cette espèce solitaire sur un territoire assez vaste qui chevauche la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique : son aire de répartition commence au sud du Nouveau-Mexique et au sud-ouest du Texas, aux USA, traverse les Etats de Chihuahua et Coahuila et atteint le nord de Durango et l’ouest de Nuevo Leon, au Mexique.

 

Habitat et mœurs :

Le nom commun de ce serpent ratier provient de la région du Trans-Pecos, délimitée à l’ouest et au sud par le Rio Grande et bordée à l’est par le fleuve Pecos, un de ses affluents. Cette région est dominée par des montagnes et plateaux arides ou semi-arides et fait partie du désert de Chihuahua. Bogertophis subocularis évolue dans un climat semi-aride jusqu’à 1600 m d’altitude. Son habitat s’étend sur un terrain sec, pierreux et rocheux, dans les vallées arides émaillées d’acacia (mesquite), sur les pentes broussailleuses parsemés de buissons de créosote (Larrea mexicana), ocotillo (Fouquieria splendens), agaves, yucca, et en altitude dans les forêts ouvertes de chêne et genévrier. Dans les cavités et fissures des affleurements rocheux, sous les pierres ou dans des terriers cette couleuvre terrestre trouve un refuge pendant la journée. Au crépuscule et la nuit elle chasse ses proies dans les moindres recoins de son habitat rocheux.

 

Particularités :

La taille moyenne de Bogertophis subocularis varie entre 120 et 150 cm de long, le record étant de 167 cm. Le corps est comprimé latéralement, la tête au museau arrondi est bien distincte du cou et recouverte de grandes écailles arrondies.

Les yeux sont grands et globuleux, presque exorbités, de couleur acier à bleu métallique avec une pupille ronde et noire, une particularité liée aux mœurs nocturnes de cette espèce. Une rangée de petites écailles suboculaires fait le pendant d’une seule écaille supraoculaire allongée. La pigmentation de fond varie du beige clair au caramel au gris-bleu clair. La tête et le cou sont de couleur unie, sans motif. Après le cou, se dessinent deux lignes longitudinales foncées, brune ou noires, de part et d’autre de la colonne vertébrale ; des lignes transversales les reliant commencent ensuite à apparaître et au fur et à mesure qu’on avance le long du corps ces lignes se transforment en taches en forme de H, assez épaisses, avec parfois des écailles blanches à l’intérieur. Sur la queue ces taches deviennent des carrés ou des bandes transversales. Les contours des motifs peuvent être nets et géométriques ou plus irréguliers.

Il existe, en milieu naturel, une mutation appelée « blonde » qui présente des motifs un peu différents, en forme de losange ou d’ellipse. La pigmentation de fond de cette mutation est plus claire, jaune-beige ou crème à gris pâle, et les taches sont plutôt jaunâtres ou cendre. On ne retrouve pas les deux lignes foncés et les taches commencent après le cou. Il s’agit d’une forme d’hypomélanisme.

Espérance de vie: 20 ans

• Mode de reproduction: ovipare

 

Maintenance :

• La taille minimale du terrarium pour un adulte est 80 x 60 x 60 cm. Des cachettes sont nécessaires afin que ce serpent puisse se sentir en sécurité.

Le chauffage est diffusé par un tapis chauffant. La présence d’un bac d’eau dans lequel l’animal puisse se baigner est recommandée. Le taux d’hygrométrie est d’environ 35-40%. L’éclairage dans le terrarium n’est pas indispensable si le cycle jour/nuit est assuré par la lumière du jour.

Température du côté chaud : 30°C le jour (avec un point chaud de 32-33°C) et 25°C la nuit ; température du côté frais : 28°C le jour et 22°C la nuit. Une diapause hivernale est nécessaire au bon développement de l'animal (2 à 3 mois à 12-15°C environ).

 

Alimentation :

Dans la nature, le serpent ratier du Trans-Pecos se nourrit principalement de petits mammifères, chauve-souris, oiseaux et lézards. En captivité, il accepte sans problème les rongeurs qui lui sont présentés. Nourrir 1x/semaine un juvénile, 1x/15 jours un jeune adulte.

 

Protection :

Ce serpent ne bénéficie d’aucune mesure de protection internationale.

Afin de préserver la vie sauvage, l'animal dont vous venez de faire l'acquisition ne doit pas être relâché dans le milieu naturel

© Cette fiche d'élevage est protégée par des droits d'auteur. Toute reproduction, même partielle, est interdite.

Partager ce contenu