Fiche d'élevage Pantherophis obsoletus (Serpent ratier)

Publié le : 17/01/2018 15:28:02
Catégories : Fiche Pantherophis obsoletus , Fiches Serpents

Fiche d'élevage Pantherophis obsoletus (Serpent ratier)

Nom vernaculaire : 

Serpent ratier noir

 

Nom scientifique : 

Pantherophis obsoletus obsoletus (Say, 1823) anciennement Elaphe obsoleta obsoleta

Voir nos spécimens

 

Répartition :

Le serpent ratier noir se rencontre dans une vaste zone de l’est des Etats-Unis qui s’étend du Massachussetts au nord-est à la Géorgie au sud-est et du Minnesota au nord-ouest à l’Oklahoma et nord de la Louisiane au sud-ouest.

 

Habitat et mœurs :

En raison de sa vaste aire de répartition, P. o. obsoletus fréquente des biotopes très variés allant des zones humides ou marécageuses aux canyons boisés, des massifs de montagne boisés et rocheux (jusqu’à 1200 mètres) aux forêts de feuillus humides, souvent près des ruisseaux, des lacs et des rivières. On le trouve aussi bien dans les environnements modifiés par l’homme, dans les champs, les friches, les basse-cours et les bâtiments ruraux dans les zones plantées. D’une manière générale, ce serpent affectionne les endroits où les habitats boisés côtoient ceux plus ouverts tels les champs ou les terres agricoles. Cette grande adaptabilité facilite la maintenance de cette couleuvre en captivité. Serpent très agile, P. o. obsoletus est un excellent grimpeur et il monte souvent sur les arbres à l’écorce rugueuse ou sur les vignes. Il a aussi été observé dans l’eau. Essentiellement diurne, il est actif surtout en début de matinée et en fin d’après-midi ; toutefois, il peut sortir la nuit quand les températures journalières sont trop élevées. Pendant la saison hivernale, d’octobre/novembre à mars/avril, il entre dans une phase de repos dans des profondes crevasses, des troncs d’arbre creux, des terriers ou des grottes. En général, il hiverne toujours au même endroit.

Mode de vie sociale: solitaire

Mode de reproduction: ovipare

 

Particularités :

Cette couleuvre est la plus grande des cinq sous-espèces de Pantherophis obsoletus : elle mesure en moyenne 1,5 à 1,8 m mais des spécimens de 2,5 m ont été remarqués. La tête est relativement petite et peu démarquée du cou. Les yeux ont la pupille ronde. Sa livrée est, en général, uniformément marron à noire, mais des taches peuvent parfois se distinguer tout en demeurant discrètes. Ces motifs sont la réminiscence de la robe des juvéniles qui est caractérisée par une pigmentation de fond grise avec des dessins sombres entourés de noir. Le dessous de la tête et du ventre sont blanc-crème ou grisâtres, parfois avec des points noirs « en damier ».

Longévité: 20 ans

 

Maintenance :

Le terrarium comporte au moins une cachette. Pour un adulte il fera en moyenne 120x50x50cm, pour un juvénile: 60x40x50cm. Le chauffage est diffusé par des tapis chauffants. La présence d’un bac d’eau où l’animal peut s’immerger entièrement est nécessaire. Le taux d’hygrométrie est d’environ 50-60%. L’éclairage dans le terrarium n’est pas indispensable si le cycle jour/nuit est assuré par la lumière du jour. Température point chaud : 27°C le jour et 22°C la nuit ; température point froid : 24°C le jour et 20°C la nuit. Une diapause hivernale est nécessaire au bon développement de l'animal (2 à 3 mois à 16/18°C).

 

Alimentation :

Dans la nature, cette couleuvre est relativement opportuniste, elle se nourrit de rongeurs et oiseaux mais aussi de lézards, grenouilles, serpents, chauve-souris, œufs…. En captivité, elle accepte sans problème les rongeurs qui lui sont présentés ainsi que des poussins et des cailles. Un juvénile sera nourri une fois par semaine un adulte une fois tous les 15 jours. 

 

Protection :

Cette espèce ne bénéficie d’aucune mesure de protection internationale.

Afin de préserver la vie sauvage, l'animal dont vous venez de faire l'acquisition ne doit pas être relâché dans le milieu naturel

© Cette fiche d'élevage est protégée par des droits d'auteur. Toute reproduction, même partielle, est interdite.

Partager ce contenu